Coronavirus : le point sur la pandémie

·3 min de lecture
Photo d'illustration réalisée le 16 novembre 2020 à Paris : une seringue et un flacon avec une étiquette Moderna / vaccin Convid-19
Photo d'illustration réalisée le 16 novembre 2020 à Paris : une seringue et un flacon avec une étiquette Moderna / vaccin Convid-19

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Nouvel espoir avec le vaccin Moderna -

Après Pfizer/BioNTech la semaine dernière, la société de biotechnologie américaine Moderna a annoncé lundi que son vaccin était efficace à 94,5% et qu'elle comptait en fabriquer 20 millions de doses d'ici fin décembre.

En cas de feu vert par les autorités américaines, le gouvernement de Donald Trump prévoit d'avoir assez de doses d'ici avril pour toute la population. En Europe, des responsables espèrent un début de distribution en janvier avec des effets sur la pandémie d'ici l'été prochain.

- Vaccins: l'OMS salue les "nouvelles encourageantes" -

Le chef de l'Organisation mondiale de la santé a salué lundi les "nouvelles encourageantes" sur les vaccins contre le Covid-19, mais a prévenu que "l'heure n'est pas à la complaisance".

"C'est un virus dangereux, qui peut attaquer tous les systèmes du corps. Les pays qui laissent le virus circuler librement jouent avec le feu", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

- UE: nouveau contrat de vaccin -

La Commission européenne a annoncé lundi un nouveau contrat de vaccin, le cinquième du genre, avec le groupe pharmaceutique allemand CureVac, et espère en signer un sixième "bientôt" avec l'américain Moderna.

Bruxelles avait annoncé mercredi un contrat avec l'américain Pfizer et l'allemand BioNTech prévoyant "jusqu'à 300 millions de doses" achetées.

- Plus de 1,3 million de morts -

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 1.319.561 morts dans le monde depuis décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 246.224 décès, devant le Brésil (165.798 morts), l'Inde (130.070 morts), le Mexique (98.542 morts) et le Royaume-Uni (51.934 morts).

- La Suède limite les rassemblements -

La Suède, qui mène une stratégie moins stricte qu'ailleurs en Europe, va limiter pour la première fois les rassemblements publics à huit personnes maximum.

Cette mesure "très intrusive" et "sans précédent", est "nécessaire" pour faire baisser la courbe du nombre d'infections, a justifié le Premier ministre Stefan Löfven.

- France: un mieux relatif -

L'épidémie de Covid-19 semble régresser en France où les courbes des nouvelles entrées à l'hôpital se stabilisent, mais "il est trop tôt pour crier victoire", a prévenu lundi le gouvernement.

"Nous sommes en train de reprendre progressivement le contrôle mais pour autant il y a encore beaucoup de nouveaux malades", a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, exhortant les Français à "ne pas relâcher (leurs) efforts".

- Boris Johnson à l'isolement -

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a été contraint de s'isoler à Downing Street après avoir été en contact avec un député infecté par le nouveau coronavirus, une quarantaine malvenue en plein sprint final dans les négociations post-Brexit.

- Chicago se protège -

Les habitants de Chicago, troisième ville des Etats-Unis, sont appelés à rester chez eux à partir de lundi pour essayer d'enrayer l'épidémie qui progresse de façon galopante dans le pays, où la barre des 11 millions de cas a été franchie.

La maire de Chicago a recommandé d'éviter les sorties non essentielles et de ne recevoir personne, à l'approche de la fête de Thanksgiving, le 26 novembre, qui est habituellement l'occasion de rassemblements familiaux.

burs-jba-ot/cds/lpt