Coronavirus: le point sur la pandémie

·4 min de lecture

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Record de morts en 24 heures

Plus de 18.000 décès des suites du Covid-19 ont été recensés en 24 heures dans le monde, un nouveau record, selon un comptage réalisé mercredi en milieu de journée par l'AFP à partir des bilans communiqués par les autorités sanitaires.

Du 20 au 26 janvier, le monde a enregistré 101.366 décès. C'est la semaine la plus meurtrière depuis le début de l'épidémie.

- L'étude Discovery arrête de tester le remdesivir, faute d'efficacité

L'essai clinique européen Discovery, qui teste l'efficacité de médicaments contre le Covid-19, "arrête de tester le remdesivir", traitement antiviral initialement jugé prometteur, "faute de preuves de son efficacité", a annoncé mercredi l'Inserm dans un communiqué.

- Le Regeneron, efficace contre les variants britannique et sud-africain

Le traitement aux anticorps de synthèse de Regeneron reste efficace contre les variants britannique et sud-africain, a annoncé mercredi la société de biotechnologie américaine.

- Augmentation des hospitalisations en France

Le nombre des malades du Covid-19 hospitalisés a continué à augmenter mercredi en France, atteignant plus de 27.000, dont plus de 3.100 en réanimation, selon le site internet du gouvernement. Les hôpitaux comptaient 1.931 nouvelles hospitalisations en 24 heures.

- Les variants se répandent

Le nombre de pays et territoires où se trouve le variant britannique du coronavirus s'élevait à 70 au 25 janvier, a annoncé l'Organisation mondiale de la santé.

Le variant sud-africain qui, comme le britannique, est beaucoup plus contagieux que ne l'était le virus SARS-CoV-2 originellement, est présent dans 31 pays et territoires.

- La reprise économique dépendra de la pandémie et de la vaccination (Fed)

La Banque centrale américaine, qui a laissé jeudi ses taux d'intérêt inchangés, a souligné que la reprise économique aux Etats-Unis dépendait des développements de la pandémie et du rythme de la vaccination au moment où des variants du nouveau coronavirus apparaissent.

- Plus de cent millions d'infections

La pandémie a fait au moins 2.159.155 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi en milieu de journée. Plus de 100.236.600 cas ont été diagnostiqués.

Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts (428.654). Suivent le Brésil (220.161), l'Inde (153.724), le Mexique (152.016) et le Royaume-Uni, premier pays européen à avoir franchi le seuil des 100.000 morts.

Le nombre de victimes à l'échelle mondiale est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé.

- Combiné nordique: l'étape de Lillehammer annulée

Les nouvelles restrictions sur les voyages annoncées mercredi en Norvège vont entraîner l'annulation des épreuves de combiné nordique qui devaient se tenir à la mi-février à Lillehammer, ont annoncé les autorités norvégiennes.

- Test négatifs pour sortir

La Slovaquie a resserré son régime de confinement en exigeant des résultats de tests négatifs pour pouvoir sortir de son domicile.

À l'exception des moins de 15 ans et des plus de 65 ans, tout le monde doit avoir la confirmation d'un résultat négatif d'un test PCR ou antigénique, où qu'il aille: au travail, chez le médecin ou chez l'épicier.

- L'UE fait pression sur AstraZeneca

L'UE a réclamé au laboratoire AstraZeneca, mis en cause en Europe pour des retards de livraison de son vaccin, de recourir à la production des deux usines situées au Royaume-Uni pour fournir les doses promises aux 27.

Selon une source européenne, le groupe ne prévoit de livrer au 1er trimestre qu'"un quart" des doses initialement promises.

- Suspension des vols d'Ethiopian Airlines vers la France

Le gouvernement français va suspendre les vols d'Ethiopian Airlines pendant quatre jours, la compagnie éthiopienne n'ayant pas suffisamment contrôlé les test PCR des passagers entrant en France, a annoncé mercredi le ministère des Transports.

- Bill Gates: se préparer à la prochaine pandémie comme on prépare une guerre

Le philanthrope américain Bill Gates estime que le monde doit dès maintenant se préparer à la prochaine pandémie, comme il se préparerait à une guerre, ce qui doit se traduire par des investissements de dizaines de milliards de dollars chaque année, souligne-t-il dans une lettre publiée mercredi.

burx-cn/roc