Coronavirus: le point sur la pandémie

·3 min de lecture
Des soignants injectent la première dose d'un vaccin contre le Covid-19 à une femme dans le cadre d'une campagne de vaccination, à Rangoun en Birmanie, le 5 février 2021

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Vaccins: l'OMS appelle à accélérer en Europe -

L'Europe doit accélérer sa campagne de vaccination contre le Covid-19 avec l'appui de tous les laboratoires, a estimé le directeur de l'OMS en Europe dans un entretien à l'AFP, reconnaissant être "inquiet" concernant l'impact des variants sur l'efficacité des vaccins.

"Nous devons unir nos forces pour accélérer la vaccination", a appelé Hans Kluge, alors que la campagne de vaccination dans l'Union européenne a connu des débuts difficiles, sur fond de manque de vaccins et de tensions entre Bruxelles et certains fabricants.

- "Bonne nouvelle pour l'humanité" -

Le vaccin russe Spoutnik V est "une bonne nouvelle pour l'humanité", a déclaré à Moscou le chef de la diplomatie de l'UE, tandis que son homologue russe a souligné vouloir coopérer dans ce domaine avec ses rivaux occidentaux.

Josep Borrell a dit "espérer que l'Agence européenne des médicaments pourra certifier" l'injection développée en Russie. Sergueï Lavrov a souligné avoir des "contacts" avec Washington "pour voir s'il y a la possibilité d'agir ensemble", alors que dans l'UE "plusieurs pays sont intéressés à produire le vaccin sur leur territoire".

- Déconfinement progressif en Israël -

Le confinement en vigueur depuis plus d'un mois en Israël sera progressivement levé à partir de dimanche, mais les vols internationaux restent suspendus, a indiqué vendredi le gouvernement, après une légère baisse du nombre de contaminations.

Les Israéliens pourront se déplacer au-delà d'un kilomètre de leur domicile et certains services (coiffeurs, soins esthétiques) seront à nouveau autorisés. Mais les hôtels resteront fermés et les restaurants seront seulement autorisés à faire de la vente à emporter.

- Les variants se diffusent en Allemagne -

La situation sanitaire est "loin d'être sous contrôle" en Allemagne où sont en train de se diffuser, malgré des restrictions draconiennes, des variants du coronavirus, a prévenu le directeur de l'institut Robert Koch.

Il a ainsi douché les espoirs d'une levée rapide des restrictions face à un virus devenu "plus dangereux".

- USA: des écoles fermées depuis près d'un an -

Procès à San Francisco, menaces de grève à Chicago: la pression s'accentue depuis quelques jours aux Etats-Unis sur les enseignants et leurs syndicats pour obtenir la réouverture rapide des écoles, dont beaucoup sont totalement fermées depuis onze mois à cause de la pandémie.

On estime qu'environ la moitié des 55 millions d'élèves américains n'ont pas remis les pieds en classe depuis mars 2020.

- La Chine défend ses vaccins -

Les vaccins chinois "sont efficaces et sûrs", a répondu vendredi la diplomatie chinoise, au lendemain de déclarations critiques d'Emmanuel Macron.

Le président français avait estimé jeudi que Pékin avait déployé "une diplomatie du vaccin" auprès de plusieurs pays en développement, mais sans fournir d'informations transparentes sur l'efficacité de ces produits. "Cela signifie qu'à moyen et long terme, il est presque sûr que si ce vaccin n'est pas approprié, il facilitera l'émergence de nouveaux variants; il ne va absolument pas arranger la situation des pays", avait-il affirmé.

- Plus de 2,28 millions de morts -

La pandémie a fait plus de 2,28 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, vendredi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts (455.875 décès recensés), devant le Brésil (228.795 morts), le Mexique (162.922), l'Inde (154.823) et le Royaume-Uni (110.250).

Le nombre des victimes est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé mais exclut les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques comme cela a été le cas en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

burs-paj/mw/esp