Un couvre-feu possiblement avancé en Guyane, les Israéliens sans masques... Le point sur le coronavirus

·2 min de lecture

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: le point de ce dimanche 18 avril 2021 sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La situation en France

Selon les chiffres communiqués par Santé publique France dimanche soir, 29.344 nouveaux cas ont été recensés ces dernières 24 heures. 140 nouveaux décès ont été recensés, portant le total de disparus à 100.762 (dont près de 75.000 à l'hôpital). 2980 nouvelles admissions en soins critiques (services de réanimation, services de soins intensifs et services de soins continu) ont été aussi recensées.

En date du 17 avril, 12.508.863 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin.

La France va instaurer une quarantaine obligatoire de dix jours pour les voyageurs en provenance du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud, face à l'inquiétude sur les variants du Covid-19. Les voyageurs venant de ces quatre pays devront désormais se soumettre à un isolement de 10 jours, accompagné de restriction des horaires de sortie, avec un renforcement des amendes.

Dans le monde

Variant brésilien: le Conseil scientifique voudrait avancer le couvre-feu en Guyane. Le Conseil scientifique a recommandé d'avancer le couvre-feu en Guyane, dans un avis sur la lutte contre le variant brésilien du coronavirus, par ailleurs largement suivi par le gouvernement sur les mesures de restrictions de voyage. Dans cet avis daté du 16 avril et mis en ligne dimanche, l'instance chargée de conseiller le gouvernement préconisait des mesures pour empêcher "un risque d'extension du variant" brésilien, qui "doit être pris en compte durant l'été". Pour la Guyane, le Conseil recommandait donc, outre les tests avant tout voyage vers la métropole ou les Antilles françaises, déjà en vigueur ou annoncés samedi, l'extension du confinement au dimanche, effectivement annoncé le 16 avril pour plusieurs communes du territoire, et l'avancement du(...)


Lire la suite sur Paris Match