Coronavirus : plusieurs lycées bloqués dans l'Ouest

·1 min de lecture

Des lycéens ont bloqué plusieurs établissements à Nantes, Saint-Nazaire et Tours jeudi matin pour dénoncer un protocole sanitaire "inexistant" et la "mise en danger des professeurs et des élèves" en raison de la crise sanitaire dû au coronavirus. Il y a quelques jours, certains lycées avaient également été bloqués à Paris

À Nantes, le lycée des Bourdonnières a été bloqué par plusieurs centaines de lycéens qui ont aussi empêché la circulation sur la voie publique, selon la police, qui a fait état de feux de poubelles. Au moins deux lycéens ont été interpellés. Dans un communiqué diffusé sur Instagram, le "mouvement lycéen des Bourdonnières" a dénoncé "la mise en danger des professeurs, des élèves et (...) leur entourage avec tous les brassages dans un lycée de 2.000 élèves notamment au self où la distanciation sociale reste impossible".

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 5 novembre

Interrogé, le rectorat a indiqué que les cours avaient pu reprendre dans la matinée après la dispersion de la manifestation par la police. "#SoyezResponsables Violences urbaines sur la voie publique rue des Bourdonnières à #Nantes à proximité lycée. Entre #confinement & #vigipirate nos policiers doivent intervenir pour supprimer barricades", a écrit la police nationale sur Twitter.

À Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique, c'est le lycée Aristide Briand qui a été bloqué par les élèves, provoquant là aussi l'intervention des forces de l'ordre, selon la police. 

"...


Lire la suite sur Europe1