Coronavirus: Philippe Martinez a "l'impression que l'économie prime avant la santé"

1 / 2

Coronavirus: Philippe Martinez écrit à Emmanuel Macron pour réclamer des mesures d'urgence

Alors que la fédération CGT des services publics a lancé un appel à la grève à partir du 1er avril, le secrétaire général de la CGT a critiqué la politique du gouvernement face à la pandémie. Philippe Martinez a dit ce vendredi son "impression que l'économie prime avant la santé" pour le gouvernement.

"Nous avons de nombreux témoignages de salariés qui n'ont pas encore les protections indispensables pour continuer à travailler", a ajouté sur RFI le dirigeant syndical, disant "saluer" l'engagement de "tous (ceux) qui travaillent parce qu'ils sont utiles à aider" à faire face à la crise sanitaire.

"Mais il y en a toute une partie qui sont encore au travail et ne devraient pas l'être", notamment dans "l'industrie". "Il n'y a pas besoin de fabriquer des bateaux, des avions, des voitures (...), nous ne voyons pas l'utilité de ce genre de produits en ce moment", a relevé Philippe Martinez.

Il déplore le manque de protections des salariés

Il y a vu "un double effet négatif": "des salariés continuent à aller au travail, et pas toujours (avec des) protections nécessaires pour leur santé et pour celle des autres" et "c'est autant de protections en moins, alors qu'on en manque, pour tous les soignants".

Lors de la réunion de l'exécutif et des partenaires sociaux ce vendredi matin en audioconférence, Philippe Martinez entend "rappeler au président de la République ce (qu'il dit) depuis plusieurs jours: il faut que tous ceux dont l'activité...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi