Le coronavirus peut aussi s'attaquer aux neurones, confirme une nouvelle étude

·1 min de lecture

C’est une nouvelle dont on se serait bien passé, alors que l'ombre de nouvelles restrictions imminentes plane sur la France. On savait que le coronavirus s’attaquait aux poumons, au cœur, à nos sens, mais des scientifiques français et américains ont prouvé que le Sars-Cov2 peut aussi s’attaquer aux neurones. Leurs résultats, publiés dans la revue Journal of Experimental Medicine, expliquent des symptômes étranges chez certains malades comme des maux de tête, des pertes de repères et parfois même des convulsions.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 26 janvier

Des lésions dans les vaisseaux du cerveau

Ces symptômes neurologiques ont été observés chez des patients hospitalisés à cause du coronavirus. Dans les analyses d’imagerie cérébrale, comme des IRM, il y avait bien des lésions dans les vaisseaux du cerveau. "Ça va être très important de comprendre pourquoi chez certains patients on a des atteintes cérébrales importantes, alors que chez d'autres il n'y en a pas", explique au micro d'Europe 1 Nicolas Rénier, chercheur à l’Institut du cerveau à Paris et coauteur de l’étude. 

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Quelle place pour le télétravail après le coronavirus ?

> Les adolescents sont-ils des vecteurs de contamination ?

> Les conseils d'un psychothérapeute pour traverser au mieux cette période

> Comment fonctionne "CleanCovid", la lampe anti-coronavirus

> Comment va fonctionner le comité citoyen chargé de suivre la vaccination ?

Pas de séquell...


Lire la suite sur Europe1