Coronavirus : peut-on être allergique au gel hydroalcoolique ?

·2 min de lecture

Vendredi, dans "Sans rendez-vous", le docteur Jimmy Mohamed a expliqué que les allergies au gel hydroalcoolique restaient plutôt rares et que les éventuelles rougeurs ou douleurs étaient le plus souvent causées par des problèmes de peau. Il a aussi rappelé que le plus simple demeurait de se laver les mains à l'eau et au savon.

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, ces solutions sont devenues de véritables objets du quotidien. Le gel hydroalcoolique permet en effet à tous de lutter contre la propagation du virus, à condition, évidemment, d'être correctement utilisé. Mais pour David, auditeur d'Europe 1, l'application sur les mains est régulièrement suivie par l'apparition de plaques rouges sur sa peau, au point qu'il craint d'être allergique au gel. Une telle éventualité est-elle possible ? Oui, répond le docteur Jimmy Mohamed dans Sans rendez-vous, tout en précisant que ces allergies sont rares, et que les douleurs ou rougeurs sont le plus souvent causées par des problèmes dermatologiques.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 13 novembre

On peut être allergique à toute substance, quelle qu'elle soit. Néanmoins, la vraie allergie au gel est exceptionnelle. Parfois, on peut être allergique à un excipient, à un parfum ou un additif contenu dans les gels qui vont sentir bon, par exemple. Aussi, mieux vaut prendre les gels les plus "nature".

Les formes d'allergies sont donc plutôt rares, sauf si vous avez une sensibilité cutanée, notamment un eczema qui serait en poussée ou une maladie dermatologique inflammatoire comme du psoriasis. Donc si vous mettez de l'alcool au contact, ça va piquer. Dans ce cas, c'est plus un problème de maladie dermatologique initiale qu'un problème de gel hydroalcoolique.

Le plus important : se laver les mains

Par ailleurs, i...


Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :