Coronavirus : ces pays qui ont repoussé leurs élections à cause du Covid-19

·2 min de lecture
Si la France a décidé de maintenir le premier tour des municipales, certains pays ont préféré repousser les élections qui devaient avoir lieu dans les prochaines semaines.
Si la France a décidé de maintenir le premier tour des municipales, certains pays ont préféré repousser les élections qui devaient avoir lieu dans les prochaines semaines.

Le premier tour des élections municipales a été maintenu en France, malgré les mesures de restriction prises pour lutter contre le Covid-19. D’autres pays ont fait un choix bien différent.

Si la France a décidé de maintenir son premier tour des élections municipales, malgré les critiques de certains, nos voisins européens n’ont pas fait le même choix.

En Espagne, le Pays basque vient d’annoncer la suspension des élections régionales qui devaient s’y dérouler le 5 avril. Le président de la région a précisé que le scrutin se tiendrait le premier dimanche “suivant la levée de l’alerte sanitaire”, comme le rapporte le média espagnol El Independiente.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L’une des seules mesures de Grande-Bretagne

En Grande-Bretagne, les élections locales qui devaient avoir lieu en mai dans certaines villes du pays - et notamment à Londres - sont retardées d’un an, à cause de l’épidémie de Covid-19. “Nous allons légiférer pour repousser les élections locales jusqu’au mois de mai de l’année prochaine”, a expliqué un porte-parole du Premier ministre.

Pour l’heure, Boris Johnson n’a, en revanche, pas décidé de mesures aussi restrictives qu’ailleurs en Europe. Les établissements scolaires sont encore ouverts et les rassemblements autorisés. Ce qui vaut au Premier ministre de nombreuses critiques.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Emmanuel Macron attendu

De l’autre côté de l’Atlantique aussi, la santé prime sur le devoir civique. La Louisiane et la Georgie ont fait le choix de repousser le vote pour les primaires démocrates, comme le rapporte RTL. Dans le premier État, elles devaient avoir lieu le 4 avril et sont finalement programmées le 20 juin. Dans le second, la date du 24 mars est remplacée par celle du 19 mai.

En France, Emmanuel Macron est désormais très attendu sur le sujet des municipales. Une réponse devrait être donnée quant à la tenue du second tour lors de son allocution de ce soir.

TOUT SAVOIR SUR LE CORONAVIRUS
>>
Comment attrape-t-on le Covid-19 ?
>>
Pour qui le Covid-19 est-il dangereux ?
>>
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>>
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>>
Comment parler du Covid-19 à ses enfants ?
>>
La carte interactive pour suivre l'évolution du Covid-19 dans le monde

Ce contenu peut également vous intéresser :