Coronavirus : le patron d'Air France-KLM évoque un plan de départ volontaire

franceinfo avec Reuters

Pour sauver Air France-KLM, confrontée aux conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus, la France et les Pays-Bas ont promis des aides massives, avec une dizaine de milliards d'euros de prêts directs ou bancaires. Ce plan de sauvetage n'est pas sans contreparties : la compagnie doit poursuivre sa restructuration. Dans un entretien aux Echos, samedi 25 avril, le directeur général de la compagnie, Ben Smith, évoque l'hypothèse d'un plan de départ volontaire.

>> Coronavirus : retrouvez toutes les dernières informations dans notre direct

Pas de retour à la normale avant au moins deux ans

"Certains personnels d'Air France sont probablement prêts à partir volontairement, si on leur donne la possibilité. La première étape consisterait donc à proposer des plans de départs volontaires", déclare Ben Smith au quotidien économique. Le patron d'Air France-KLM ajoute qu'il ne s'attend pas à un retour à la normale pour la compagnie avant au moins deux ans. Cela dépendra, estime-t-il, "de la réouverture des frontières, mais aussi du temps qu'il faudra à nos clients pour revenir dans les avions".

Les très (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi