Coronavirus: un patient décède en France, premier mort hors Asie

Un touriste chinois de 80 ans, infecté par le nouveau coronavirus, hospitalisé en France depuis fin janvier, est mort le vendredi 14 février au soir, a annoncé la ministre française de la Santé, Agnès Buzyn.

« Il s'agit du premier décès par le coronavirus en dehors de l'Asie, donc le premier décès en Europe », a déclaré la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, à la presse samedi matin. Seuls trois morts avaient jusqu'ici été recensés hors de Chine continentale : aux Philippines, à Hong Kong et au Japon. L'état de ce patient, arrivé en France le 23 janvier et hospitalisé quelques jours plus tard en réanimation à l'hôpital Bichat à Paris avec une grave infection pulmonaire, « s'était rapidement dégradé et il était depuis plusieurs jours dans un état critique. »

Onze cas confirmés

Sa fille de 50 ans, également touchée par la maladie et hospitalisée dans le même établissement, n'inspire en revanche aucune inquiétude et « devrait pouvoir sortir prochainement », a précisé la ministre. La France a recensé à ce jour 11 cas confirmés en lien avec l'épidémie de Covid19. Quatre d'entre eux sont « guéris » et « sont sortis » de l'hôpital : mercredi, un couple de trentenaires chinois également pris en charge à l'hôpital Bichat, jeudi, un Bordelais de 48 ans originaire de Chine, et vendredi, un médecin qui était hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière à Paris.

« Tests négatifs »

Ces personnes « ont cessé d'être positives pour le virus, elles ont eu deux tests négatifs » et sont « de retour chez elles », a précisé Agnès Buzyn, expliquant qu'il n'y avait plus lieu de leur faire subir une surveillance particulière. Six patients restent pour leur part hospitalisés, et leur état de santé « n'inspire pas d'inquiétude ». Outre la fille du patient décédé, il s'agit de cinq Britanniques - quatre adultes et un enfant de 9 ans, contaminés par un compatriote lors d'un séjour en Haute-Savoie. Ils sont hospitalisés dans la région lyonnaise.

(avec AFP)

Coronavirus: fin de la quarantaine pour les premiers Français rapatriés de Chine