Coronavirus : comment se passe un dépistage avec un test antigénique ?

Dans le cadre des tests antigéniques, les patients ne sortent pas de leur voiture pour le prélèvement nasal. Le résultat sort en une quinzaine de minutes. "Je sais à quoi m'en tenir, si je dois me confiner totalement ou repartir au boulot", se satisfait un homme venu se faire dépister. Le test est gratuit et ne nécessite pas d'ordonnance. S'il affiche un trait, il est négatif. S'il en affiche deux, il est positif. Il s'adresse en priorité aux personnes qui présentent des symptômes, qui ont moins de 65 ans et ne présentent aucun facteur de risque. 80% de sensibilité Ils doivent être réalisés dans les quatre jours après les premiers signes de la maladie et sont aujourd'hui entre les mains des pharmaciens, médecins et infirmiers. La fiabilité est un peu moins importante que celle des PCR pratiqués en laboratoire, mais elle reste satisfaisante. "On voit que pour les sujets les plus contagieux, on est au moins à 80% de sensibilité, ce qui est tout à fait acceptable puisque ce sont des tests qui vont détecter la grande majorité des sujets les plus contagieux, c'est-à-dire ceux qu'on veut identifier", explique le virologue Jean-Michel Pawlotski.