Coronavirus : le Parlement donne son feu vert à l'application de traçage StopCovid

franceinfo avec AFP et Reuters

Le Parlement a approuvé, mercredi 27 mai, l'application de traçage StopCovid, censée aider à lutter contre la propagation du coronavirus, en traçant les "cas contacts". Dans le détail, 186 sénateurs ont voté pour et 127 contre, quelques heures après les députés. A l'Assemblée nationale, 338 élus ont voté pour et 215 contre. Ces votes n'étaient pas contraignants mais avaient une dimension symbolique pour le gouvernement.

Le chef de file des sénateurs Les Républicains, Bruno Retailleau, a affirmé mercredi soir soutenir StopCovid, parce qu'il veut "donner sa chance à une application française". "Au-delà des doutes qu'il est légitime d'avoir, j'ai choisi avec beaucoup de membres -très majoritairement- de mon groupe de soutenir cette application, lui donner une chance", a-t-il déclaré lors du débat organisé au Sénat, après l'Assemblée nationale. "La raison la plus forte, la première, c'est celle de la souveraineté numérique", a-t-il indiqué. "Nous ne voulons pas céder aux sirènes des Gafam".

Au Sénat, le PS dénonce un "solutionnisme technologique"

A gauche, Jérôme Durain a affirmé que le groupe PS sera "obligé de dire stop à StopCovid". "Nous n'y croyons pas", a-t-il dit, fustigeant une "foi dans la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi