Coronavirus/France: Isolement obligatoire pour les voyageurs arrivant de GB

·2 min de lecture
CORONAVIRUS/FRANCE: ISOLEMENT OBLIGATOIRE POUR LES VOYAGEURS ARRIVANT DE GB

La France a décidé mercredi de mettre en place une période d'isolement obligatoire pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, où le variant dit indien du coronavirus se propage de manière accélérée, en amont de la période de vacances estivales. 

Cette décision s'inscrit dans la lignée de celles prises par l'Autriche, qui a décidé mardi de suspendre les liaisons aériennes directes avec le Royaume-Uni, et de l'Allemagne, qui a instauré vendredi une quatorzaine obligatoire pour les personnes arrivant du Royaume-Uni. 

"Il y a une nouvelle donne avec le développement du variant dit indien au Royaume-Uni (...) et la France va (...) mettre en place un isolement obligatoire pour les personnes qui viendraient du Royaume-Uni", a déclaré le porte-parole du gouvernement lors du compte-rendu du conseil des ministres. 

Gabriel Attal a rappelé que les déplacements étaient déjà globalement limités aux personnes justifiant d'un motif d'ordre impérieux. 

Le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, a indiqué dans la soirée qu'un motif impérieux serait exigé à compter de lundi pour les ressortissants étrangers non résidents en provenance de Grande-Bretagne. 

Un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures, contre 72 heures auparavant, et une période d'isolement de 7 jours seront également obligatoires pour tous les voyageurs arrivant de Grande-Bretagne, a-t-il précisé sur Twitter. 

Si le nombre de nouvelles infections signalées quotidiennement au Royaume-Uni a recommencé à croître, le taux d'incidence y reste faible, grâce notamment à l'une des campagnes de vaccination les plus rapides au monde, tandis que le nombre de patients atteints du COVID-19 soignés à l'hôpital a reculé la semaine dernière à un plus bas depuis septembre. 

Les foyers de contamination du variant dit indien continuent en revanche de se propager rapidement, avec plus de 3.400 cas le 20 mai, contre environ 1.300 une semaine plus tôt. 

L'annonce de Paris devrait porter un rude coup à une industrie du tourisme déjà en difficulté et qui attendait avec impatience un retour à une activité normale en vue du pic des vacances estivales. 

Il était initialement prévu que les touristes britanniques puissent se rendre en France sans restrictions à compter du 9 juin s'ils présentaient un certificat de vaccination ou un test négatif. 

Ce contenu peut également vous intéresser :