Coronavirus : une page se tourne à Wuhan

Présent depuis le 22 février dans la ville de Wuhan (Chine), c’est depuis Shanghai que le journaliste Arnauld Miguet tire un bilan sur ce foyer de l’épidémie de Covid-19. Il se remémore une "ville qui restera toujours marquée par cette épidémie d’une maladie qui au départ n’avait pas encore de nom". "Mais aujourd’hui, Wuhan est l’une des villes les plus sûres au monde, en tout cas si l’on en croit les autorités", déclare-t-il.

Une vague massive de tests Pour s’assurer que le virus frappait de moins en moins la population, la ville a entamé "une campagne massive de tests Covid-19. 10 millions de personnes testées depuis le 15 mai dernier, seules 300 personnes asymptomatiques ont été découvertes. Ils ont tous été placés à l’isolement. Une campagne de tests qui a coûté 150 millions d’euros, mais c’est le prix aussi à payer pour rassurer ces habitants de Wuhan qui resteront marqués au fer par cette maladie", rapporte Arnauld Miguet.