Coronavirus: Pékin refuse d'adopter des mesures draconiennes avant les fêtes de fin d'année

·1 min de lecture
CORONAVIRUS: PÉKIN REFUSE D'ADOPTER DES MESURES DRACONIENNES AVANT LES FÊTES DE FIN D'ANNÉE

PÉKIN (Reuters) - Les autorités de la capitale chinoise ont publié jeudi une série de recommandations concernant la pandémie de coronavirus, mais n'ont pas imposé des restrictions draconiennes avant le début de la haute saison touristique, entre le jour de l'An et le Nouvel An lunaire de février.

Les responsables de la ville ont appelé les habitants à ne pas quitter Pékin pendant les vacances, soulignant lors d'une conférence de presse que les fonctionnaires et les employés des entreprises d'État devraient donner l'exemple.

À l'approche des fêtes de fin d'année, les autorités locales se sont prononcées en faveur de l'adoption de mesures plus strictes, comme la limitation du nombre de clients dans les centres commerciaux, les restaurants et autres établissements de divertissement.

Les responsables ont également annoncé le renforcement des mesures de contrôle et de prévention des contaminations pour les voyageurs en provenance de l'étranger.

Pendant le pic de l'épidémie, la capitale chinoise était soumise aux restrictions les plus sévères dans le pays, qui comprenaient des restrictions de circulation et de voyage.

Pékin a signalé le 18 décembre deux nouveaux cas de contamination et a fait état jeudi de deux cas asymptomatiques.

La ville a fait face à un pic de l'épidémie de coronavirus en juin et juillet alors que son bilan a dépassé 300 contaminations.

(Colin Qian, Ryan Woo, version française Anait Miridzhanian, édité par Jean-Michel Bélot)