Coronavirus: les oeufs dévalisés à leur tour dans les grandes surfaces

1 / 2

Cuisine de confinement: comment préparer des gâteaux sans œufs?

En cette période de confinement, les Français font des provisions. Après la ruée sur les pâtes et le papier hygiénique, voilà que les rayons réservés aux oeufs sont à leur tour dévalisés, rapporte Le Parisien

Le patron de Système U, Dominique Schelcher, a lui même fait part d'un risque de rupture de la chaîne d'approvisionnement ce mardi: "Les points de difficulté sont les pâtes, c'est vrai, car elles sont extrêmement demandées, mais ce matin, il y a (aussi) une certaine tension sur les œufs", a-t-il déclaré. 

Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les internautes à l’avoir constaté en magasin. "Effectivement, il y a une forte demande depuis une dizaine de jours. (…) On n’était pas vraiment habitués à avoir autant d’activité de façon soudaine", confirme à BFM Eco Maxime Chaumet, secrétaire général du CNPO (Comité national pour la promotion de l’oeuf), organisation qui regroupe les différents acteurs de la filière. 

Les centres d’emballage rapportent ainsi une hausse des commandes de la grande distribution comprise entre "30 et 60%" affirme-t-il. Au point que certains ont pu se retrouver "en saturation". 

De son côté, le groupe agro-industriel Avril observe depuis l'intervention d'Emmanuel Macron le 12 mars "une hausse d'environ 15%" de son activité de conditionnement d'oeufs coquilles, "liée à la demande plus forte des consommateurs et de (ses) clients distributeurs".

"Pas de pénurie"

Reste qu’il n’y...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi