Coronavirus : "Il n'y a pratiquement plus de lits de réanimation" en Seine-Saint-Denis, alerte le directeur médical du Samu

franceinfo

"En Seine-Saint-Denis, nos places sont saturées", s'alarme jeudi 26 mars sur franceinfo le professeur Frédéric Adnet, directeur médical du Samu Seine-Saint-Denis et chef du service des urgences de l’hôpital Avicenne à Bobigny. Selon lui, huit lits en réanimations doivent ouvrir vendredi 27 mars dans son établissement hospitalier, mais ce "ballon d'oxygène" pourrait ne pas suffire pour faire face à l'épidémie de coronavirus. "Pratiquement 100% des lits de réanimation sont occupés", estime-t-il. "Pour l'instant, on n'est pas saturés en Île-de-France, mais c'est vrai que dans mon département, il n'y a pratiquement plus de lits de réanimation."

>> Suivez les dernières infos liées à l'épidémie de coronavirus en direct

Le Pr Adnet dispose d'une "quarantaine" de lits en réanimation. Mais les urgences sont en tension. "On a nos services d'urgence qui sont saturés, nos lits qui ont été réservés aux malades atteints du Covid-19 qui se remplissent peu à peu. Et on espère que la hauteur de la vague [la courbe de l'épidémie] sera inférieure aux capacités hospitalières", s'inquiète-t-il.

On a environ cinq à dix patients par jour en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi