Coronavirus : "Il n'y a pas de guerre de générations", estime Serge Guérin