La nouvelle théorie de la Chine sur l'origine du Covid-19

·4 min de lecture
Les médias chinois avancent une nouvelle théorie pour expliquer l'épidémie de coronavirus à Wuhan : les produits importés de l'étranger.
Les médias chinois avancent une nouvelle théorie pour expliquer l'épidémie de coronavirus à Wuhan : les produits importés de l'étranger.

La Chine a livré plusieurs théories sur l’origine de l’épidémie de Covid-19, dont les premiers cas ont été relevés à Wuhan il y a un an. La dernière en date : le virus aurait été importé d’autres pays via de la viande surgelée.

Comment a démarré l’épidémie de coronavirus ? Si la recherche progresse sur le covid-19 - notamment avec l’arrivée d’un vaccin, un an après les premiers cas officiels - cette question est pour l’heure encore sans réponse.

Mais le gouvernement et les médias chinois ont bien l’intention de trouver une explication. Et qui les disculperait, si possible. Selon la dernière théorie en date, avancée notamment par le journal Global Times news, proche du parti communiste au pouvoir, l’épidémie de coronavirus aurait commencé à Wuhan en raison de produits surgelés importés de l’étranger. Le média site notamment la “viande australienne, les cerises chiliennes et des fruits de mer équatoriens”.

“En théorie, c’est possible que le coronavirus, en provenance d’autres pays, ait causé la première épidémie à Wuhan, mais nous manquons de preuves”, a reconnu auprès du journal chinois un expert, sous couvert d’anonymat.

VIDÉO - Covid-19 : la Chine a-t-elle caché des informations

Les importations pour expliquer la reprise épidémique

“Si la transmission par la chaîne du froid est désormais possible, le fait que Wuhan ait été piégé par le virus ne peut être écarté”, a rapidement embrayé un diplomate chinois basé en Inde, qui fait donc le lien entre la possibilité d’un virus transmis par la nourriture et la théorie déjà avancée que le Covid-19 viendrait de l’armée américaine, comme le rapporte le Wall Street Journal.

Cette nouvelle hypothèse fait d’ailleurs écho aux explications avancées par les autorités chinoises au cours des derniers mois, face à la reprise de l’épidémie dans certaines villes du pays, comme Pékin ou Shanghai. Selon les autorités et le Global Times news, ce retour du coronavirus, notamment au début de l’été, aurait été dû à une transmission via des emballages de nourriture importée, “notamment d’Europe et d’Amérique”, précise le journal.

Or, les scientifiques sont de plus en plus nombreux à dire que la contamination indirecte par les surfaces - et donc, dans le cas présent, les emballages - est rare, comme le rapporte le New York Times.

Un impact sur l’enquête de l’ONU ?

Selon des experts en politique chinoise, cités par le Wall Street Journal, ces récents efforts pour offrir de nouvelles explications sur l’origine de la pandémie seraient liés à une pression internationale mais aussi locale.

“Le débat sur les origines revient à un débat sur la responsabilité, et la Chine ne veut pas être jugée coupable pour la pandémie”, a précisé Yanzhong Huang, ancien membre chargé de la Santé au Conseil des relations étrangères de New York. Par ailleurs, les Chinois eux mêmes “sont à la recherche de preuves qui peuvent disculper leur pays”, complète Dali Yang, un politologue spécialiste de la Chine de l’université de Chicago.

Comme l’a expliqué Yanzhong Huang dans le Wall Street Journal, la volonté de la Chine de trouver des preuves qui montrent l’origine étrangère du virus risque d’affecter la possibilité, pour les scientifiques, de mener des recherches indépendantes.

Pour rappel, une enquête menée par l’ONU sur les origines de l’épidémie de coronavirus est en cours. Si Pékin a donné son autorisation pour que les 10 experts internationaux mènent des recherches sur le terrain, à Wuhan, aucune date n’a, pour l’heure, été fixée. Ils doivent donc se contenter de passer en revue les découvertes et données transmises par leurs homologues chinois.

NOS ARTICLES SUR LE CORONAVIRUS

>> Les gestes à adopter à Noël pour limiter les risques de contamination

>> Faut-il s'attendre à une troisième vague en France ?

>> Les mesures les plus efficaces contre l’épidémie

>> Devez-vous être vaccinés si vous avez déjà été malades ?

>> Covid-19 chez les enfants : ce que l'on sait, ce qu'on ignore encore

>> Immunité collective, chloroquine, aérosol... Le petit lexique du coronavirus

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles