Coronavirus: un nouveau coup dur pour le secteur aérien éthiopien

Ethiopian Airlines, première compagnie africaine, a annoncé dimanche 29 mars la suspension de ses vols vers 80 destinations internationales à cause de l’épidémie de Coronavirus. L’entreprise, considérée comme un modèle de croissance et de dynamisme sur le continent, va se concentrer sur le fret.

Avec notre correspondant à Nairobi, Sébastien Németh

Ethiopian Airlines n’a pas dévoilé les destinations supprimées, mais face à l’avancée du Covid-19, l’entreprise n’avait plus le choix. La compagnie a décidé de se concentrer sur le fret. Pour cela, elle dispose de dix Boeings 777 et deux 737 pour couvrir les 44 destinations de son secteur marchandise. Un minimum, comparé à ses 125 lignes passagers et aux quelque 11 millions de personnes transportées chaque année.

La compagnie avait été critiquée dans sa gestion de la pandémie, notamment pour ne pas avoir stoppé ses quelque 28 vols hebdomadaires vers la Chine, lorsque le pays était l’épicentre de la pandémie. Il y a dix jours, la société avait finalement dû se résoudre à suspendre ses liaisons vers 30 pays.

Ce fleuron de l’industrie éthiopienne, première compagnie aérienne d’Afrique et modèle de rentabilité, souffre comme tout le reste du secteur. « Notre trafic passager a baissé de 30 %. Nous avons perdu 190 millions de dollars, en deux mois. Il y aura beaucoup dégâts », a déclaré son directeur général, Tewolde Gebremariam.

L’entreprise prend cette fois bien soin de communiquer sur ses actions face au Covid-19. Elle a listé les mesures prises pour protéger son personnel et ses clients. Ethiopian Airlines avait aussi transporté des centaines de tonnes de matériel médical données par le milliardaire chinois Jack Ma.

Selon l’Autorité internationale du transport aérien, les compagnies africaines ont perdu près de 5 milliards de dollars et pourraient en perdre 40 cette année.

► À lire aussi : Coronavirus: la fondation du milliardaire chinois Jack Ma livre du matériel à l'Afrique