Coronavirus : un nourrisson privé d'identité faute de déclaration dans les temps

Les situations incongrues et atypiques ne manquent pas pendant la crise du Covid-19 en France. À Marseille (Bouches-du-Rhône), un bébé se retrouve sans identité car son père, malade, n’a pas pu déclarer sa naissance dans les temps réglementaires. "On m’a expliqué j’étais hors délai d’un jour alors qu’en réalité, la seule chose que j’ai voulu faire, c’est protéger le personnel présent ici", raconte Ruben Haddad. En effet, la loi prévoit cinq jours ouvrés pour déclarer une naissance. Une enfant sans existence légale Seuls les parents, la sage-femme ou le gynécologue peuvent faire cette démarche. L’enfant n’a donc aucune existence légale, ce qui rend la situation fâcheuse. "Tous les soins que tout nourrisson doit faire dans les premiers temps ne donnent pas droit et accès à la Sécurité sociale. Encore plus problématique : ma femme, qui sortira de maternité prochainement, et qui doit se présenter au travail ne pourra pas le faire car elle ne pourra pas inscrire la petite à la crèche", ajoute le père.