Coronavirus : non, il n'y a pas de nouveau variant "Covid-22"

·4 min de lecture
Photo d'illustration

L'expression "Covid-22", utilisée par un immunologue suisse dans une interview, est largement détournée de son sens d'origine. Explications.

L'expression Covid-22 agite Internet et les réseaux sociaux, faisant croire à l'apparition d'un nouveau variant. À l'origine, elle a été utilisée par un immunologue suisse, Sai Reddy, dans une interview accordée au média suisse en langue allemande Blick.

Au cours de l'entretien, le scientifique qui exerce au Département des sciences et de l'ingénierie des biosystèmes de l'EPF de Bâle est interrogé sur l'évolution du SARS-COV-2 depuis le début de la pandémie.

"Delta, ce n'est plus le Covid-19 je l'appellerais Covid-21"

"En raison du programme de vaccination, la plupart des mesures restrictives ont été levées. Les non-vaccinés sont donc beaucoup moins protégés. Et la variante Delta est beaucoup plus contagieuse. Ce n'est plus le Covid-19. Je l'appellerais Covid-21", illustre-t-il pour évoquer l'évolution du virus depuis son apparition en 2019.

Le virus a en effet été baptisé Covid-19 en contraction de "Coronavirus disease", (maladie, ndlr) 2019 étant la date de sa détection pour la première fois, expliquait l'Organisation mondiale de la Santé en février 2020.

Le "Covid-22" à la Une de certains médias

Puis le professeur Sai Reddy est interrogé sur l'évolution possible du virus dans les mois à venir. "La prochaine étape est une combinaison (du virus, ndlr) ?" l'interroge le journaliste. "C'est inévitable. C'est la prochaine phase de la pandémie lorsque Beta ou Gamma deviennent plus infectieux ou que Delta développe des mutations d'échappement. Ce sera le gros problème de l'année à venir. Le Covid-22 pourrait être pire que ce à quoi nous assistons actuellement", répond Sai Reddy.

Une expression "Covid-22" qui fait les choux gras de la presse tabloïd. Au Royaume-Uni, "The Sun" et "The Mirror" titrent ainsi : "le nouveau variant nommé 'Covid-22' pourrait être plus dangereux que la souche Delta, a averti un expert".

Une expression en tendance sur les réseaux sociaux

En France, l'information est aussi (mal) relayée sur Twitter par le compte Médiavenir, qui propulse le #COVID22 en tendance nationale, avec plus de 12 400 tweets ce mardi à la mi-journée. Leur tweet, liké plus de 11 000 fois et partagé à plus de 7 000 reprises, indique qu'"un nouveau super variant baptisé COVID22, plus dangereux que le Delta, pourrait émerger, selon le professeur Sai Reddy".

"Le Covid en 2022 a une chance d'être pire qu'en 2021"

Contacté par nos soins, le professeur Sai Reddy déplore des erreurs de traduction dans les reprises de l'interview, donnée en langue allemande. "Pour que ma déclaration soit claire, je veux dire que je crois que le Covid en 2022, particulièrement au début de l’année (janvier à mars), a une chance d’être pire que cette année", nous écrit le professeur Sai Reddy.

"Pour dire cela, je me base sur plusieurs éléments : l'émergence du variant Delta avec une transmission plus élevée, l'émergence et la propagation potentielles de variantes qui présentent des mutations pouvant mener à l'échappement de certains anticorps neutralisants, ou encore un relâchement des restrictions qui facilitent la transmission du virus, comme les repas en intérieurs, les concerts etc etc. Mais surtout une proportion importante de personnes non vaccinées en Suisse, ainsi que dans d’autres régions d’Europe", rappelle le professeur Sai Reddy.

Le scénario qui n'a "rien d'improbable"

Une inquiétude partagée par de nombreux épidémiologistes, qui redoutent la propagation d'un variant pouvant réduire l'efficacité vaccinale, comme "Delta plus".

À LIRE AUSSI >> Covid-19 : inquiétudes autour du nouveau variant "Delta plus", qui pourrait déclencher une nouvelle vague en Inde

"Ce scénario qu'évoque Sai Reddy, d’un échappement vaccinal avec un futur variant qui rabattrait les cartes puisqu’il faudrait alors de nouveaux vaccins n’a rien d’improbable, même si personne n’est capable de prédire s’il se produira un jour et quand il se produira", commente l'épidémiologiste Antoine Flahault, Directeur de l'Institut de Santé Globale à Genève.

La fausse information selon laquelle un nouveau variant "Covid-22" avait émergé a notamment été partagé par Florian Philippot, leader des Patriotes et tête d'affiche du mouvement anti-pass sanitaire.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles