Coronavirus : de nombreuses compagnies aériennes africaines condamnées à disparaître

Martin Mateso

Aucune compagnie aérienne n'a été épargnée, y compris les plus anciennes. La plupart était déjà en sursis, avant l'arrivée du coronavirus qui a cloué au sol leurs avions. C'est le cas de la South African Airways, devenue un gouffre financier. Le Covid-19 a sonné le glas de cette compagnie qui a fait la fierté de l'Afrique du Sud pendant des décennies. Lourdement endettée, elle va bientôt disparaître pour laisser la place à une nouvelle compagnie totalement restructurée. Il était devenu impossible de redresser cette compagnie qui accuse plus d'un milliard de dollars de pertes, sur les six dernières années.

"Insolvabilité assurée d'ici fin juin"

Avec la crise sanitaire liée au Covid-19, tous les pays africains ont fermé leurs aéroports. Les compagnies aériennes ont immobilisé leurs avions au sol. A l'exception de quelques vols d'avions-cargos, toutes les liaisons régionales et internationales ont été annulées. Du jamais vu. Sans le moindre revenu, certaines sont tout simplement condamnées à disparaître, redoute l'Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA).

Si les compagnies aériennes africaines ne reçoivent pas de soutien, elles vont se retrouver en situation d'insolvabilité d'ici la fin du mois de juin

Abderahmane Berthé, secrétaire général de l'AFRAA

Déclaration à la presse le 27 mars 2020

Même la première compagnie aérienne d'Afrique, Ethiopian Airlines lutte péniblement pour sa survie. Fleuron de l'économie éthiopienne, elle a déjà perdu (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi