Coronavirus: Le nombre de contaminations dépasse les 18 millions en Inde

par Neha Arora et Shilpa Jamkhandikar
·3 min de lecture
CORONAVIRUS: LE NOMBRE DE CONTAMINATIONS DÉPASSE LES 18 MILLIONS EN INDE

par Neha Arora et Shilpa Jamkhandikar

BANGALORE (Reuters) - Le bilan en Inde de l'épidémie due au nouveau coronavirus a dépassé jeudi le seuil des 18 millions de contaminations après un énième record de nouveaux cas en 24 heures alors que les services des pompes funèbres travaillent sans relâche pour faire face à l'afflux de morts.

L'Inde a fait état de 379.257 nouvelles contaminations et de 3.645 décès supplémentaires en l'espace de 24 heures. Il s'agit du plus lourd bilan quotidien en termes de morts dans le pays depuis le début de l'épidémie.

Deuxième pays le plus peuplé de la planète, l'Inde fait face à une crise sanitaire sévère, les hôpitaux et les morgues étant débordés, ce qui a amené la communauté internationale à se mobiliser pour lui venir en aide.

Sayyed Munir Kamruddin, âgé de 52 ans et employé de pompes funèbres à Bombay, a déclaré qu'il ne ménageait pas ses efforts avec ses collègues pour enterrer les victimes du COVID-19.

Devant les hôpitaux, des milliers d'Indiens cherchent désespérément de l'oxygène ou un lit, qui est pris d'assaut en quelques minutes dès qu'une place se libère dans les unités de soins intensifs.

"La violence de la deuxième vague a pris tout le monde de court", dit K. VijayRaghavan, principal conseiller scientifique du gouvernement indien, cité dans le journal Indian Express.

"(...) Aucune indication des exercices de modélisation ne suggérait l'ampleur d'une telle poussée", a-t-il ajouté.

L'armée indienne a commencé à acheminer des équipements médicaux, comme des conteneurs d'oxygène, à travers le pays et ouvrira ses centres hospitaliers aux civils. Les hôtels et les autocars ont été transformés en établissements de soins intensifs face à la pénurie de lits d'hôpitaux.

Pour contenir la flambée épidémique, l'Inde a élargi la vaccination à toutes les personnes de plus de 18 ans à compter de samedi, soit une population de 800 millions de personnes.

Bien qu'étant l'un des principaux producteurs de vaccins contre le COVID-19, l'Inde ne dispose pas de doses suffisantes pour une telle campagne.

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes ont dit n'être pas parvenues à obtenir de rendez-vous ou même simplement à se connecter sur les services concernés.

Le gouvernement a déclaré que plus de huit millions de personnes s'étaient inscrites pour des vaccinations.

Sur le 1,4 milliard d'habitants que compte l'Inde, seuls 9% ont reçu au moins une dose de vaccin contre le COVID-19.

Selon les données mondiales compilées par Reuters, le ratio de décès par million d'habitants dus au COVID-19 est de 147,2 en Inde, un chiffre nettement inférieur à ceux du Brésil et des Etats-Unis, qui s'élèvent respectivement à 1.800 et 1.700.

Les experts estiment cependant que chiffre pourrait être de cinq à dix fois supérieur aux données officielles publiées par l'Inde.

(Anuron Kumar Mitra à Bangalore, Tanvi Mehta à Delhi, Ruma Paul à Dacca, Subrata Nag Choudhury à Calcutta; version française Camille Raynaud et Claude Chendjou)