Coronavirus : ne pas reconfiner, les coulisses d'une décision

Le président de la République Emmanuel Macron a dit non à un troisième confinement. Et pourtant, jeudi 28 janvier, Olivier Véran, son ministre de la Santé, ne semblait pas laisser d’espoir. Le lendemain, un Conseil de défense a été organisé à la dernière minute alors qu’on l’attendait pour le week-end. “On voulait mettre fin à l’incertitude et éviter la foire aux rumeurs”, a expliqué l'Elysée. Pas de bilan assez précis sur les variants Et dans le secret, Emmanuel Macron a rendu son verdict : "On ne va pas mettre le pays sous cloche si on n’est pas sûr qu’il n’y a pas d’autres solutions”. Pour résumer, le couvre-feu est prolongé et les contrôles seront renforcés, comme l’explique, samedi soir, le Premier ministre Jean Castex. Ce répit s’explique car le bilan épidémiologique, notamment sur les variants, présenté au président était incomplet. Et puis, Emmanuel Macron a voulu prendre en compte l’impact économique et social du confinement et n’a pas voulu céder à la pression des médecins.