Coronavirus : une mortalité plus élevée chez les patients qui souffrent d'une maladie du foie

Coronavirus : une mortalité plus élevée chez les patients qui souffrent d'une maladie du foie

D’après une étude américaine, le taux de mortalité des patients touchés par le Covid-19 et atteints de maladie du foie et de cirrhose est très élevé. Explications.

Les personnes âgées de plus de 65 ans, les diabétiques insulinodépendants, ceux avec un antécédent cardiovasculaire, les patients qui souffrent d’une insuffisance rénale, les personnes présentant une obésité… Autant de patients qui risquent de développer une forme grave du coronavirus. Des équipes de l'Oxford University Hospitals NHS Foundation Trust et de l'Université de Caroline du Nord ont mis en place un registre des détails cliniques concernant les patients atteints de maladie chronique du foie et de cirrhose qui ont été atteints par le Covid-19. Les résultats ont été mis en ligne dans le Journal of Hepatology.

Ainsi, en un mois, entre le 25 mars 2020 et le 20 avril 2020, les patients atteints de cirrhose ont affiché un taux de mortalité global de 40%. “Les personnes atteintes d'une maladie avancée appelée ‘cirrhose décompensée’ avaient le taux de mortalité le plus élevé (entre 43 et 63%), contre 12% pour les patients atteints d'une maladie du foie mais sans cirrhose”, détaille la fondation NHS sur son site internet. Pour le moment, peu d’études s’étaient intéressées au lien entre la présence d’une maladie du foie et l’apparition du Covid-19.

Des résultats à prendre avec précaution

Nos données, qui ont été recueillies auprès de 21 pays, montrent que les personnes atteintes d'une maladie du foie, et en particulier celles atteintes de cirrhose décompensée, ont des résultats particulièrement médiocres une fois qu'ils développent le Covid-19”, explique le Dr Thomas Marjot, qui dirige le projet aux côtés du Dr Gwilym Webb et du professeur Ellie Barnes à l'Unité de gastroentérologie translationnelle de l'hôpital John Radcliffe d'Oxford. Avant d’ajouter : “Même lorsque d'autres facteurs de risque de mauvais résultats - tels que l'âge, l'obésité, le diabète et l'hypertension artérielle - étaient pris en compte, la gravité de la maladie hépatique de base était toujours associée à une mortalité accrue”. D’après les chercheurs, des patients souffrant de cirrhose et touchés par le virus ont également présenté des symptômes d’aggravation de la fonction hépatique.

Pour le moment, ces résultats doivent être considérés avec prudence : “Notre étude est limitée par un biais de sélection; c'est à ce moment que les médecins ont tendance à signaler des cas plus graves avec les pires résultats. De nombreux patients atteints de cirrhose et de Covid-19 qui ont de bons résultats ne seront donc pas inclus dans le registre”, met en garde le Dr Marjot. Et de poursuivre : “Néanmoins, ces résultats suggèrent des taux de mortalité élevés du Covid-19 chez les patients atteints de cirrhose et que la contraction du virus peut entraîner une détérioration de la fonction hépatique”. Des précédentes études avaient déjà montré des conséquences au niveau des reins, des poumons et de la santé mentale.