Coronavirus : la mortalité est en baisse dans les services de réanimation

Les cas Covid en détresse respiratoire et aigüe passent par la réanimation. C'est au cœur des services de 138 hôpitaux, et sur environ 4 200 patients, qu'une étude a été menée au cours de la première vague. Le taux de mortalité en réanimation est passé de 42 % en février dernier à 25 % en mai, soit une moyenne de 31 %. "31 %, c'est relativement proche de ce que l'on observe dans beaucoup de maladies respiratoires de cette sévérité", explique le professeur Alexandre Demoule, chef du service réanimation de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP), à Paris. Une meilleure connaissance de la maladiePour lui, cela signifie que les patients atteints du Covid et pris en charge en réanimation ont connu la même mortalité que celle qu'ils auraient eue pour une pneumonie d'un autre type. "On n'a pas fait plus mal pour les patients atteints du Covid", estime le professionnel de sante. Cette baisse de la mortalité au cours des semaines est liée, entre autres, à une meilleure connaissance de la maladie et à un changement de protocole dans la prise en charge des patients. Selon les chercheurs, les progrès acquis profiteront aux patients d'aujourd'hui.