Coronavirus : le monde se cloître contre l'épidémie

En Espagne, la plupart des rues sont désertes. Et pour cause, face à la très forte augmentation du nombre de cas de contamination au Covid-19 des derniers jours dans le pays, le gouvernement a decrété l'état d'urgence. Pour faire respecter l'ordre de confinement, les forces de l'ordre patrouillent dans les rues et ordonnent aux passants de rentrer chez eux. "Je pensais que l'arrêté n'entrait en vigueur que lundi, mais la police m'a dit de rentrer chez moi. Alors je rentre chez moi", confirme un Barcelonais. Scène surréaliste à Chicago Partout dans le monde, la tendance est à la fermeture des frontières. Et notamment en Europe, que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifiée de foyer mondial de l'épidémie cette semaine. À Chicago, aux États-Unis, c'est une scène surréaliste qui s'est déroulée à l'aéroport. Pendant plusieurs heures, des centaines de passagers en provenance d'Europe ont été massés les uns sur les autres, en dépit de toute mesure pour faire barrière au virus.