Coronavirus : Monaco, une principauté pas inquiétée

La scène pourrait paraître surréaliste dans n’importe quelle autre ville de France : des terrasses bondées à l’heure du déjeuner. Mais à Monaco, c’est bien une réalité. "C’est très bien d’être confiné et j’essaye d’éviter de sortir le plus possible. Là, vous m’avez eu car c’est vraiment une exception", témoigne une cliente. Une jeune femme, attablée avec son compagnon, estime toutefois que c’est "un privilège". Quant au directeur du restaurant, Iacopo La Guardia, il joue la sourde oreille. "Je ne me pose pas la question, je ne demande pas les papiers, reconnaît-il. Je vois qu’il y a aussi des Français, peut-être que ce sont des Français qui viennent travailler à Monaco." Les Français à Monaco Le salon de coiffure d’Anne-Laure Breuille ne désemplit pas. La gérante a même dû rappeler du personnel après le début du reconfinement en France. "On a beaucoup de nouveaux clients, une augmentation du chiffre d’affaires et surtout beaucoup de nouveaux clients français", explique-t-elle à France Télévisions. Si le confinement n’est pas de mise à Monaco, il existe tout de même un couvre-feu. À 20 heures, tout le monde doit être rentré chez soi… sauf les clients des restaurants.