Coronavirus : des millions de visons vont être abattus au Danemark

À Holstebro (Danemark), l'abattage a commencé jeudi 5 novembre au matin. 15 millions de visons d'élevage sont condamnés. Ces bêtes sont soupçonnées de transmettre le Covid-19 à l'homme. 12 cas suspects sont en train d'être étudiés. La Première ministre, Mette Frederiksen, justifie cette décision : "l'infection a été constatée dans 207 élevages de visons, et elle s'est développée malgré nos efforts. Le virus s'est étendu à l'homme. C'est très sérieux". L'OMS reconnaît quelques cas de transmission Les mesures d'abattage total sont les seules à pouvoir endiguer la progression du virus pour Jeanne Brugère-Picoux, professeure à l'école vétérinaire de Maisons-Alfort (Val-de-Marne) : "cette mutation peut entraîner une modification du virus, ce qui fait que lorsqu'on aura un vaccin, il ne sera pas efficace à 100% pour ce niveau virus". L'Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît quelques cas isolés de transmission du vison à l'homme, mais ne se prononce pas sur la mutation annoncée par le Danemark.