Coronavirus : des millions de visons vont être abattus au Danemark

À Holstebro (Danemark), l'abattage a commencé jeudi 5 novembre au matin. 15 millions de visons d'élevage sont condamnés. Ces bêtes sont soupçonnées de transmettre le Covid-19 à l'homme. 12 cas suspects sont en train d'être étudiés. La Première ministre, Mette Frederiksen, justifie cette décision : "l'infection a été constatée dans 207 élevages de visons, et elle s'est développée malgré nos efforts. Le virus s'est étendu à l'homme. C'est très sérieux". L'OMS reconnaît quelques cas de transmission Les mesures d'abattage total sont les seules à pouvoir endiguer la progression du virus pour Jeanne Brugère-Picoux, professeure à l'école vétérinaire de Maisons-Alfort (Val-de-Marne) : "cette mutation peut entraîner une modification du virus, ce qui fait que lorsqu'on aura un vaccin, il ne sera pas efficace à 100% pour ce niveau virus". L'Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît quelques cas isolés de transmission du vison à l'homme, mais ne se prononce pas sur la mutation annoncée par le Danemark.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles