Coronavirus : les masques à présent vendus en pharmacies

Cela faisait près de deux mois que les pharmaciens attendaient cela. Depuis le début de l'épidémie de coronavirus Covid-19 en France, ils ne pouvaient pas vendre de masques au grand public, car leur stock avait été réquisitionné par l'État, afin de les donner au personnel soignant. Dimanche 26 avril, un arrêté a permis la vente de ces protections dans les pharmacies et les bureaux de tabac. Mais lundi, seule une officine sur deux en avait à disposition. "Il fallait être un peu réactif, on a eu l'autorisation que depuis hier. Il fallait contacter des fournisseurs avant", explique un pharmacien parisien. Une saisie de masques contrefaits record Un manque que le banditisme a bien compris. La police a fait une saisie record de masques en Seine-Saint-Denis, samedi. "Les enquêteurs ont saisi 140 000 masques contrefaits, illégaux et surtout inefficaces. Ils ont interpellé deux hommes, des chefs d'entreprise dans le BTP qui comptaient vendre ses masques à des ouvriers dans le bâtiment", explique sur le plateau du 19/20 la journaliste Nathalie Pérez.