Coronavirus : Et si le masque en extérieur était la restriction de trop ?

Jean-Loup Delmas
·1 min de lecture

EPIDEMIE - Le ministre de la Santé Olivier Véran a (enfin) ouvert la porte à un abandon du masque obligatoire à l’extérieur cet été

« Il faut simplifier les mesures et les messages, non pas parce que les gens sont cons, mais justement parce qu’ils sont assez intelligents pour comprendre les dispositifs réellement importants et se passer du reste. » Michaël Rochoy ne mâche pas ses mots. Alors que, ce mardi, le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré « espérer sincèrement » la fin du port du masque en extérieur cet été, le médecin généraliste et chercheur en épidémiologie estime [comme beaucoup de Français] que ce masque en plein air est encore la restriction de trop. Pour 20 Minutes, généralistes et épidémiologistes reviennent sur ces mesures concernant le « plein air », particulièrement impopulaires, qui pourraient avoir été contre-productives et avoir parasité la communication sanitaire.

« On tape trop souvent à côté de la cible »

Cela fait presque un an que le masque est devenu obligatoire même à l’extérieur dans certaines villes, telles que Paris. Et la mesure est l’une des plus impopulaires de la crise du coronavirus. Avec elle, l’attestation de déplacement, (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus aux Etats-Unis : La Floride met fin à toutes les restrictions sanitaires
Déconfinement : Les discothèques, grandes oubliées du plan du gouvernement ?
Twitch : Pour parler aux jeunes, le ministère de l’Intérieur a décidé de streamer
Bali : Les deux influenceurs qui s'étaient filmés avec un faux masque vont être expulsés
Faut-il prioriser les mineurs dans la vaccination contre le coronavirus ?