Coronavirus en Martinique : Blocages et manifestation à Fort de France

·1 min de lecture

EPIDEMIE - Comme dans d’autres territoires d’Outre-mer, le pass vaccinal pour les soignants est la goutte d’eau qui fait déborder le vase d’une grande colère sociale

En Martinique, des blocages ont paralysé ce lundi une bonne partie de l’activité économique, et des manifestants ont défilé dans les rues de Fort de France, avec une incursion dans le village d’arrivée de la transat Jacques-Vabre.

La manifestation, à l’appel d’organisations syndicales protestant notamment contre l’obligation vaccinale des soignants, a rassemblé jusqu’à 1.300 personnes devant la préfecture, selon la police. Le mouvement s’est ensuite clairsemé alors que les syndicats attendaient une rencontre avec le préfet. Le reste du cortège s’est ensuite rendu sur le village de la transat Jacques-Vabre, célèbre course de voile dont les skippers arrivent à partir de mardi en Martinique.

Les transports en commun particulièrement perturbés

Des banderoles et des drapeaux ont été arrachés sur le site installé sur le front de mer de la ville. L’installation du village d’arrivée de la transat Jacques Vabre à Fort-de-France fait l’objet de critiques de la part de mouvements anticolonialistes. Au début du mois de novembre, le tribunal administratif de Fort-de-France a rejeté une requête du mouvement international pour les réparations (MIR) demandant la fermeture des frontières de la Martinique et l’annulation de la transat Jacques-Vabre.

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Martinique : Un mouvement de grève générale débute ce lundi
Coronavirus en Martinique : La médiation propose le report de l’obligation vaccinale des soignants
Coronavirus en Martinique : Report de l'obligation vaccinale pour les soignants au 31 décembre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles