Coronavirus : Marine Le Pen laisserait aux Français le choix de se faire vacciner ou non

·1 min de lecture

Si un vaccin contre le coronavirus était prochainement mis sur le marché, "je dirais à nos concitoyens qu'ils sont des citoyens libres", a déclaré Marine Le Pen dimanche sur BFMTV. La président du Rassemblement national ne veut pas de vaccination obligatoire contre le coronavirus. "C'est à eux, dans leur for intérieur, de décider s'ils souhaitent ou pas se vacciner", a-t-elle ajouté.

 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 15 novembre

Les politiques partagés sur la vaccination obligatoire

"Moi en ce qui me concerne je me vaccinerai, mais je ne forcerai personne à se vacciner car nous sommes en liberté", a-t-elle insisté, alors que la question d'une vaccination obligatoire fait débat en France. Parmi ses partisans figurent par exemple le président du Sénat (LR) Gérard Larcher : "Lorsqu'on se vaccine, ce n'est pas que pour soi, c'est une forme de chaîne de solidarité", a-t-il souligné dimanche lors du Grand Jury (RTL-Le Figaro), se disant "favorable si nécessaire à la vaccination obligatoire" et appelant à "un vote du Parlement" sur ce point.

Interrogé sur France 3, le secrétaire national d'EELV Julien Bayou a de son côté souligné que le caractère obligatoire n'était "pas forcément la solution". "Le rendre obligatoire peut faire reculer le souhait de se faire vacciner. Je m'en remettrais aux préconisations des agences sanitaires", a-t-il précisé.

 

>> A LIRE AUSSIVaccin de Pfizer et BioNtech contre le coronavirus : pourquoi il ne fa...


Lire la suite sur Europe1