Coronavirus: les manifestations anti-restrictions se poursuivent en Allemagne

L'Allemagne est en train d'assouplir les mesures prises pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Cafés, restaurants, écoles, hôtels rouvrent. Aujourd'hui, les matchs de Bundesliga ont repris. Le bilan sanitaire est plutôt positif avec un taux de mortalité inférieur qu'ailleurs. Pourtant, des manifestations ont lieu chaque week-end contre les mesures adoptées que leurs opposants aux profils très divers jugent liberticides.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« Non à la dictature Corona » : pour beaucoup des manifestants, les restrictions adoptées pour lutter contre l’épidémie sont liberticides. Ceux qui les dénoncent parlent de « covidiots ». Si une large majorité d’Allemands soutient l’action du gouvernement, ils sont environ 20% à trouver que les mesures prises vont trop loin, même si elles ont été moins strictes en Allemagne et qu’elles sont en train d’être assouplies.

Ils étaient 5 000 samedi à Stuttgart, une des villes à la pointe dans ces manifestations, et 3 500 à Munich. Pas moins de 23 manifestations et contre-manifestations étaient organisées rien qu’à Berlin avec une participation modeste.

Ceux qui dénoncent les mesures contre le coronavirus le font pour différentes raisons. Des membres de l’ultra-gauche dénoncent une machination du capitalisme derrière la pandémie, des extrémistes de droite trouvent dans les mesures contre le Covid-19 un moyen d’exprimer à nouveau leur haine contre Angela Merkel, des conspirationnistes développent leurs thèses parfois très fantaisistes, d’autres mettent en doute l’existence du virus ou son caractère dangereux.

Les responsables politiques s’inquiètent de ce mouvement encore hétéroclite qui rappelle la mobilisation contre la politique migratoire d’Angela Merkel. Certes le bilan plutôt positif de l’Allemagne et la fin progressive des restrictions pourraient nuire à ces manifestations. A moins que la crise économique et le chômage en hausse ne les alimentent dans les semaines qui viennent.