Incidents à Berlin lors d'une manifestation anti-gouvernementale

·2 min de lecture
CORONAVIRUS: MANIFESTATION À BERLIN CONTRE LE PLAN DE LUTTE GOUVERNEMENTAL
CORONAVIRUS: MANIFESTATION À BERLIN CONTRE LE PLAN DE LUTTE GOUVERNEMENTAL

BERLIN (Reuters) - La police antiémeute allemande a fait usage de canons à eau mercredi à Berlin pour disperser plusieurs milliers de manifestants rassemblés pour protester contre un élargissement des pouvoirs du gouvernement fédéral face à l'épidémie de COVID-19.

Des protestataires regroupés près de la porte de Brandebourg ont jeté des bouteilles en direction des forces de l'ordre et allumé des fumigènes, rapporte la chaîne d'information n-tv.

Plusieurs médias ont signalé la présence de militants d'extrême droite au sein de la foule, initialement rassemblée dans le calme.

Les deux chambres du Parlement allemand doivent adopter dans la journée une législation permettant aux autorités d'imposer des restrictions supplémentaires sur les contacts sociaux, le port du masque, la consommation d'alcool en public, la fermeture des magasins ou l'interdiction d'événements sportifs.

La plupart des Allemands ont accepté le "confinement léger" mis en place dans le pays le 2 novembre dernier, pour une durée d'un mois, afin d'endiguer une deuxième vague épidémique.

Une minorité estime cependant que la nouvelle législation accordera des pouvoirs excessifs au gouvernement. Le parti d'extrême droite AfD (Alternative pour l'Allemagne) est allé jusqu'à la comparer à la loi des pleins pouvoirs de 1933 qui a permis à Adolf Hitler d'installer sa dictature.

Nombre de manifestants réunis mercredi à Berlin ne portaient pas de masques et ne respectaient pas les distances préconisées par les scientifiques pour éviter la contamination par le coronavirus.

Des cordons de policiers antiémeute les tenaient à distance du siège du Bundestag, qui avait été envahi en août dernier par une poignée de protestataires, dont certains avaient brandi le Reichsflagge, le drapeau impérial, étendard de l'extrême droite.

Le nombre de contaminations en Allemagne a augmenté en une journée de 17.561, pour un total de 833.307 infections, selon les données fournies mercredi par l'Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses (RKI). Le bilan de l'épidémie dans le pays est de 13.119 morts.

La chancelière Angela Merkel s'est déclarée favorable, lundi, à un durcissement immédiat des mesures de lutte contre la propagation du SARS-CoV-2, lors d'une réunion avec les dirigeants des Länder allemands, qui ont préféré attendre une nouvelle réunion le 25 novembre pour prendre une décision.

Depuis le 2 novembre, bars et restaurants sont fermés mais les écoles et magasins restent ouverts. Les rassemblements sont limités à un maximum de 10 personnes en provenance de deux foyers familiaux différents.

(Reuters Television, Maria Sheahan, Madeline Chambers, version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)