Coronavirus : le maire de Bordeaux "espère échapper" à "l'extrémité" d'un reconfinement

·1 min de lecture

Jusqu'à présent épargnée par le couvre-feu, la ville de Bordeaux sera-t-elle concernée par une extension de la mesure cette semaine, alors que la situation sanitaire continue de s'y dégrader ? Au micro d'Europe 1, le maire EELV Pierre Hurmic continue d'espérer que non. Mais l'élu se dit prêt à accepter une telle mesure, surtout si elle permet d'éviter un reconfinement

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 25 octobre

"Moi, j'attends de connaître comme tout le monde quels seront les résultats concrets du couvre-feu", explique-t-il au micro d'Europe 1. Et d'ajouter : "On va se rendre compte que vraisemblablement, ce n'est pas à la hauteur".

"Je suis prêt à accepter des mesures contraignantes type couvre-feu""

"Après le couvre-feu nocturne, il restera le couvre-feu diurne, et le confinement", dit encore le successeur de Nicolas Florian, qui craint les conséquences d'un reconfinement. "J'espère vraiment qu'on échappera à cette extrémité, qui serait quand même désastreuse sur le plan social", dit-il, "quand vous voyez le nombre de demandes de RSA qui explosent".

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Comment le coronavirus s'est propagé dans les campagnes

> Au gouvernement, l'hypothèse d'un reconfinement n'est plus taboue

> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l'on se pose tous les jours

> Coronavirus : les 5 erreurs à ne pas commettre avec votre masque

> Le port du masque favorise-t-il la mauvaise haleine ?

"C'est pour ça que je suis prê...


Lire la suite sur Europe1