Coronavirus: Madrid détecte un premier cas de variant dit brésilien

·1 min de lecture
CORONAVIRUS: MADRID DÉTECTE UN PREMIER CAS DE VARIANT DIT BRÉSILIEN

MADRID (Reuters) - Les autorités sanitaires de Madrid ont confirmé vendredi un premier cas de variant dit brésilien du COVID-19. Le ministère de la Santé a déclaré n'avoir détecté aucun autre cas de ce variant très contagieux sur le territoire espagnol.

Le gouvernement a limité mardi les voyages aériens avec le Brésil et l'Afrique du Sud pour freiner la propagation des nouvelles souches virulentes détectées dans ces pays.

Le taux d'incidence sur 14 jours en Espagne est tombé à751 cas pour 100.000 personnes vendredi, contre 900 cas fin janvier, mais les autorités ont averti que l'arrivée de ces nouveaux variants pourrait entraîner une résurgence des cas.

Le ministère de la santé a également fait état de 28.565 nouvelles contaminations, ce qui porte le total à plus de 2,94 millions, tandis que le nombre de décès a augmenté de 584 à 61.386.

L'Espagne a autorisé vendredi le vaccin d'AstraZeneca pour les 18-55 ans, en raison du manque de données sur son utilisation chez les personnes âgées.

L'Italie le limite également aux moins de 55 ans, alors que la France, l'Allemagne ou encore la Norvège l'autorisent pour les moins de 65 ans. Au Royaume-Uni, le vaccin conçu par le laboratoire anglo-suédois et l'Université d'Oxford est administré à toutes les classes d'âge.

Près des trois quarts des Espagnols sont prêts à recevoir une injection dès qu'elle est disponible, selon un récent sondage mené par le Centre d'études sociologiques (CIS), tandis que certains restent méfiants.

(Nathan Allen et Graham Keeley; version française Federica Mileo, édité par Jean-Stéphane BRosse)