Coronavirus: Macron présentera vendredi la stratégie de sortie de crise

·2 min de lecture
CORONAVIRUS: MACRON PRÉSENTERA VENDREDI LA STRATÉGIE DE SORTIE DE CRISE

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron précisera vendredi les modalités de la levée "progressive et phasée" des restrictions mises en place pour contenir la troisième vague de l'épidémie de COVID-19, a annoncé mercredi le Premier ministre Jean Castex.

Avec la progression de la vaccination et le ralentissement de la circulation du coronavirus SARS-CoV-2, le gouvernement peaufine sa "stratégie de sortie (de crise), progressive et phasée, dont les éléments seront présentés par le président de la République très prochainement, c'est-à-dire vendredi plus précisément", a déclaré Jean Castex lors du compte-rendu du conseil des ministres.

"Le niveau de circulation reste élevé mais nous sommes sur une vraie tendance à la baisse, même si cette baisse est plus lente qu'en novembre dernier et que son impact sur les hospitalisations ne se traduit encore que timidement" notamment pour les patients pris en charge dans les services de réanimation, a expliqué le Premier ministre à l'issue d'une matinée également consacrée à un conseil de défense sur la situation sanitaire.

Selon les chiffres fournis par Jean Castex, la moyenne hebdomadaire du nombre de contaminations est passée de 38.000 à 26.200 et le taux de reproduction du virus, dit "R0", s'établit désormais à 0,89.

Ce taux - reflet de la contagiosité d'un agent pathogène -signifie que 100 personnes infectées en contamineraient en moyenne 89, entraînant donc une diminution du nombre de nouveaux cas avec le temps.

Parallèlement, la campagne de vaccination avance à "un très bon rythme", a souligné Jean Castex, qui a évoqué 469.000 injections pour la seule journée de mardi.

Ces évolutions permettant d'envisager "un retour progressif à une vie plus normale", le projet de loi sur la sortie de crise prévoit que l'état d'urgence sanitaire soit levé à compter du mois de juin.

Un régime transitoire laissant à l'exécutif la possibilité de prendre des mesures en cas de reprise épidémique sera proposé au Parlement pour la période de 2 juin au 31 octobre prochains.

(Myriam Rivet, Nicolas Delame et Bertrand Boucey)