Coronavirus: la machine à café d'entreprise est menacée de disparition

1 / 2

Coronavirus: la machine à café d'entreprise est menacée de disparition

Y aura-t-il des machines à café et des distributeurs de boissons pour le retour au travail le 11 mai? Durement touchés par le confinement et la désertion des entreprises et des lieux publics par les salariés, les entreprises gestionnaires des distributeurs sont très en colère.

"On a déjà perdu 80 à 100% de notre activité avec le confinement  et là il y a cette petite musique qui monte et qui dit que les distributeurs ne doivent pas rouvrir, c'est une honte, s'alarme Pierre Albrieux, le président de la Navsa, la fédération de la distribution automatique. Les employeurs ont tellement la trouille qu'ils débranchent les machines. Ce matin, des employés sont arrivés dans une entreprise pour recharger, ils avaient emmailloté les machines dans du films de plastique noir."

La profession qui emploie quelque 15.000 personnes et réalise un chiffre d'affaires annuel de 3 milliards d'euros assure pourtant que rien n'interdit l'usage des distributeurs sur le lieu de travail. "Regardez le décret sur les activité autorisées, nos machines en font bien partie", s'agace Pierre Albrieux.

Effectivement selon le décret du 23 mars sur les interdictions d'activité commerciales, cette activité n'est pas interdite. La "vente par automates et autres commerces de détail hors magasin" est cité comme une activité pouvant continuer à recevoir du public. 

"On mènera une action si cette folie continue"

Pourquoi dès lors condamner ces machines si leur usage n'est...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi