Coronavirus : La métaphore guerrière, figure imposée des périodes de crises sous la Ve République

Rachel Garrat-Valcarcel

FIGURE DE STYLE - Emmanuel Macron a choisi de poursuivre sa métaphore guerrière pour décrire la crise sanitaire : une stratégie à la fois peu surprenante et risquée

« La métaphore filée, dit Wikipédia, est une figure de style constituée d’une suite de métaphores sur le même thème. La première métaphore en engendre d’autres, construites à partir du même comparant. » Exemple : la métaphore de la guerre pour parler du combat contre une maladie, au cœur d’une crise sanitaire.

Si les 35 millions de personnes qui ont regardé l’allocution d’Emmanuel Macron lundi 16 mars n’avaient (par six fois) pas compris que nous étions en guerre contre le coronavirus, 24 millions de téléspectateurs et téléspectatrices ont eu droit à un cours de rattrapage mercredi soir.

Après 20 heures, le président de la République est en effet intervenu à la télévision depuis Mulhouse (Haut-Rhin), épicentre de la crise sanitaire en France, sur fond de tente kaki : il était devant l’hôpital militaire de campagne déployé ces derniers jours par l’armée. Avec référence aux premières lignes, deuxièmes lignes et troisièmes lignes organisées dans ce combat contre le coronavirus qui contamine et tue chaque jour plus de monde. La stratégie de communication du président de la République semble désormais (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : Les soignants méfiants face aux annonces de Macron sur le plan d’investissement et les primes
Coronavirus : Le collectif Inter Urgences va déposer plainte contre X, notamment pour « homicide involontaire »
Coronavirus : Vers une épidémie de plaintes et de recours contre la gestion de la crise par l’exécutif