Coronavirus: ce médecin pose nu pour protester contre le manque de protection

AFP

INSOLITE - Il dénonce “une impréparation coupable” dans la lutte contre le Covid-19. En publiant le dimanche 22 mars une photo de lui dans le plus simple appareil -avec seulement un brassard blanc sur lequel est inscrit “chair à canon”-, Alain Colombié, 61 ans, généraliste à Pomérols, village à 50km au sud-ouest de Montpellier, a voulu, explique-t-il à l’AFP “pousser un coup de gueule et venir à la défense de toute ma famille de personnel soignant”. 

“Je dénonce une impréparation coupable alors que moi je communique sur le Covid-19 depuis la fin du mois de janvier”, s’indigne ce “vieux médecin” d’un village viticole qui a fait cette photo “sous le coup de la colère et de l’émotion”.

 “Président Macron, vous demandez à vos petits soldats de partir au front sans armes et sans défenses (masques, gels, surblouses) et bien sûr sans considération”, avait-il posté sur Facebook le 22 mars, parlant de “non-assistance à personne en danger”.

“On a vu ces dernières années des soignants gazés, matraqués par des CRS, maintenant on vient nous supplier de partir au combat dans la tenue où je suis sur la photo”, s’étrangle-t-il. 

Le Dr Colombié établit même “un parallèle” avec son grand-père maternel, Poilu de la Première Guerre mondiale qui était dans les tranchées et tirait les lignes de téléphone sur les champs de bataille. “On n’a pas les noms des Poilus qui étaient sur le front, par contre on connaît très bien les noms de ceux qui étaient derrière et sont entrés dans l’Histoire...”, commente-t-il. 

“Cheval de Troie” 

Après cinq ans d’internat à l’hôpital de Montpellier puis 31 ans d’exercice de la médecine et à six ans de la retraite, Alain Colombié se sentait “fatigué” et “n’avait pas envie de faire la guerre” qu’il est en train de livrer “nu”. 

Dans son secteur de 10.000 habitants, quatre généralistes exercent. Habituellement, un “lundi moyen”, le Dr Colombié fait une tournée d’une quarantaine de patients. Puis, il “déjeune entre 16h et 17h, avant de commencer des consultations...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post