Coronavirus : des lycéens à mi-temps

Un œil sur la classe, un autre sur l’ordinateur et le masque près du micro. La moitié des élèves de la classe de terminale du lycée Simone-Veil de Valbonne (Alpes-Maritimes) est en cours de mathématiques, l’autre à la maison. Objectif : maintenir le lien avec les professeurs et ne pas décrocher comme lors du premier confinement. Les parents d’élèves mécontents La direction du lycée a choisi de faire venir les élèves lundi, mercredi et vendredi pour la moitié de la classe, mardi et jeudi pour l’autre moitié. “Ce choix a été fait de manière à minimiser la période à la maison, permettre à l’élève d’être au lycée un jour sur deux”, explique Michel Sénéchal, le proviseur. Mais la Fédération des parents d’élèves souhaite revenir à des cours classiques afin que tous les lycéens soient prêts aux épreuves anticipées du baccalauréat en mars.