Coronavirus: L'université d'Oxford suspend un essai du vaccin AstraZeneca chez les enfants

·1 min de lecture
CORONAVIRUS: L'UNIVERSITÉ D'OXFORD SUSPEND UN ESSAI DU VACCIN ASTRAZENECA CHEZ LES ENFANTS

(Reuters) - L'université d'Oxford a décidé mardi de suspendre un essai clinique chez les enfants et les adolescents mené avec le vaccin contre le COVID-19 développé en partenariat avec AstraZeneca, disant être dans l'attente de données supplémentaires après de rares cas de thrombose veineuse cérébrale signalés chez des adultes à la suite de l'injection du sérum.

Il y a aucun problème avec cet essai, a ajouté l'université d'Oxford, précisant attendre tout simplement l'avis de l'autorité britannique des médicaments pour poursuivre son étude.

L'université d'Oxford a dit en février vouloir mener un essai clinique sur 300 volontaires âgés de 6 à 17 ans au Royaume-Uni.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) examine actuellement de potentiels effets indésirables du vaccin d'AstraZeneca. Une porte-parole de l'autorité sanitaire européenne a indiqué ce mardi que l'EMA prévoyait de tenir une conférence de presse le 7 ou 8 avril pour exposer ses conclusions.

Dans une interview accordée au quotidien italien Il Messaggero, un responsable de l'EMA a déclaré mardi qu'un lien pouvait être établi entre le vaccin AstraZeneca contre le COVID-19 et quelques rares cas de thrombose veineuse cérébrale.

(Aishwarya Nair, Manas Mishra et Pushkala Aripaka à Bangalore; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)