Covid-19 : l'ouverture de la vaccination pour tous les adultes, prévue le 15 juin, va être avancée au 31 mai

·1 min de lecture

Une ouverture avancée. En visite dans un centre de vaccination en Seine-Saint-Denis, le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi une nouvelle accélération dans la campagne vaccinale. Toutes les personnes de plus de 18 ans, sans comorbidités, devraient être éligibles à la vaccination à partir du 31 mai, au lieu du 15 juin, comme initialement prévu. Une ouverture à tous les majeurs qui était envisagée depuis plusieurs jours par l'exécutif, comme l'annonçait dimanche le JDD. "On ne s'interdit pas d'envisager une ouverture aux plus de 18 ans avant le 15 juin", confiait-on au ministère de la Santé.

Lire aussi - SONDAGE. Pour 53% des Français, le gouvernement n'a pas bien géré la campagne de vaccination

Possibilités via les "chronodoses". Actuellement, la vaccination est ouverte aux plus de 50 ans ou aux 18-49 ans, sous conditions (comorbidités, femmes enceintes à partir du deuxième trimestre de grossesse). Les personnes entre 18-49 ans, sans comorbidités, avaient seulement la possibilité d'être vaccinées grâce à des créneaux disponibles du jour au lendemain, selon les doses restantes. Selon les derniers chiffres de Santé publique France, au 19 mai 21,5 millions de personnes ont reçu au moins une injection de vaccin anti-Covid. Et 9,3 millions de personnes sont totalement vaccinées. 

Nouvelles priorités. Les professions prioritaires, publiques ou privées, dont les enseignants, policiers, gendarmes, caissières ou conducteurs de bus, seront pour leur part éligibles à la vaccinati...


Lire la suite sur LeJDD