Coronavirus : l'opération militaire Résilience déployée en Outre-mer

Le nom de la nouvelle opération militaire orchestrée par Emmanuel Macron est symbolique : Résilience. Afin de renforcer la lutte contre l'épidémie du nouveau coronavirus, le président de la République a expliqué lors d'une intervention, mercredi 25 mars, que l'armée allait augmenter son aide du personnel médical. Deux bateaux porte-hélicoptères vont être rapidement déployés. Le Mistral doit aller au large de l'île de la Réunion quand le Dixmude stationnera entre les Antilles françaises et la Guyane. Des moyens médicaux insuffisants Ces navires viendront en aide aux corps médicaux locaux. Chacun est équipé d'un hôpital à bord. Si ces deux bateaux sont déployés en Outre-mer, c'est dans ces départements, la propagation s'accélère aussi, avec souvent des moyens moins importants qu'en métropole. "Nous allons à la guerre mais avec des armes de 14-18 et avec des cartouches rouillées", ironise, amer, un infirmier libéral réunionnais.