Coronavirus : dans la Loire, l'hôpital de Firminy au coeur de la crise

La Loire est le département le plus durement touché par l'épidémie de coronavirus, en ce début du mois de novembre. Au centre hospitalier Le Corbusier à Firminy (Loire), 60% des lits de réanimation sont occupés par des patients atteints du Covid-19. La crise est plus difficile que celle annoncée et désormais, les formes graves du coronavirus ne concernent plus seulement les personnes âgées ou les personnes fragiles. par exemple, "une patiente jeune, de 27 ans, sans facteur de risque, qui a présenté petit à petit des besoins en oxygène qui se sont majorés et a nécessité de mettre une machine pour l'aider à respirer et la plonger dans un coma artificiel", explique le médecin urgentiste, Abdeslam Resjaline. Une fatigue morale et physique À Firminy, 120 patients sont hospitalisés contre 30, lors du pic au printemps dernier. "Moralement, c'est dur parce qu'on a fait des efforts pour la première vague, on n'a pas eu le temps de décompresser, explique Hayet Gaymond, infirmière. On vit dans un système un peu à part, on vit Covid, on mange Covid et on dort Covid."