Coronavirus: L'Italie espère une amélioration de la situation à la fin du printemps

·2 min de lecture
CORONAVIRUS: L'ITALIE ESPÈRE UNE AMÉLIORATION DE LA SITUATION À LA FIN DU PRINTEMPS

ROME (Reuters) - Alors que l'Italie reconfine à compter de lundi la moitié du pays pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, son ministre de la Santé a indiqué dimanche espérer une amélioration de la situation sanitaire dans le seconde moitié du printemps.

Dans une interview au quotidien La Repubblica, Roberto Speranza a indiqué que la campagne nationale de vaccination et le durcissement des mesures de restriction devraient permettre de faire baisser le nombre de contaminations au COVID-19.

L'Italie, qui a été le premier pays occidental le plus touché par la pandémie, a vu les contaminations augmenter de 10% cette semaine par rapport à la semaine précédente.

Le ministère de la Santé a fait état dimanche soir de 21.315 nouveaux cas d'infection en 24 heures, contre 26.062 la veille. Le nombre de tests pratiqués s'est élevé à 273.966, contre 372.944 la veille.

Avec 264 nouveaux décès recensés, le bilan de l'épidémie dans le pays, le plus endeuillé de l'Union européenne par le COVID-19, s'établit à 102.145 morts.

Les autorités ont prévenu que la situation se détériorait car les variants du virus gagnaient du terrain.

"La mise en oeuvre de mesures plus strictes et l'augmentation progressive du nombre de personnes vaccinées nous font penser que dès la deuxième moitié du printemps, les chiffres de la contagion s'amélioreront", a dit Roberto Speranza.

Le ministre a toutefois indiqué que les prochaines semaines ne seraient pas faciles.

Dans sa dernière étude, l'Institut supérieur de la santé italien a estimé que le variant britannique représentait 54% des cas de contamination. Mais selon le ministère de la Santé, ce chiffre est désormais plus élevé.

Les autorités italiennes ont indiqué samedi ambitionner de vacciner au moins 80% de la population d'ici septembre par l'intensification du rythme quotidien de vaccination.

Le nouveau commissaire spécial chargé du coronavirus, Francesco Paolo Figliuolo, a annoncé un plan national visant à délivrer 500.000 doses de vaccin par jour, selon un communiqué de son cabinet.

(Giulia Segreti, version française Matthieu Protard, édité par Jean-Stéphane Brosse)