Coronavirus: l'Iran maintient des mesures drastiques pour endiguer l'épidémie

Selon le dernier bilan officiel, 63 nouvelles personnes sont décédées du coronavirus portant le nombre de morts à 354 en Iran. Au total, 9 000 personnes sont contaminées dans le pays, mais on assiste à un ralentissement du rythme de l'épidémie.

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

Des mesures de plus en plus drastiques sont annoncées par les autorités iraniennes pour contrôler l'épidémie dans le pays. Pour la troisième semaine consécutive, la prière du vendredi a été annulée dans tout le pays, tout comme toutes les prières collectives dans les mosquées. De même, tous les musées, les salles de cinéma et de théâtre et les centres sportifs sont fermés.

Les autorités multiplient les demandes à la population d'éviter de sortir de la maison et voyager à travers le pays, surtout à l'approche des congés du Nouvel An qui commencent le 20 mars. Chaque année, des dizaines de millions d'Iraniens prennent la route pour les congés du nouvel an.

Le gouvernement a interdit aux hôtels de recevoir des voyageurs et la télévision diffuse à longueur de journée des émissions pour informer les gens sur les mesures à prendre pour se protéger.

Pendant ce temps, près de 60 personnes ont trouvé la mort à travers le pays en consommant de l'alcool frelaté. Sur les réseaux sociaux, des informations avaient circulé pour affirmer que l'alcool protégeait les gens contre le coronavirus. Une dizaine de personnes ont été arrêtées pour avoir vendus de l'alcool frelaté.

L'Iran « fait de son mieux » mais manque d'équipements, a déclaré l'Organisation mondiale de la santé, lors d'une conférence de presse à Genève ce mercredi 11 mars. L'OMS a déclaré que l'épidémie du Covid-19 est une « pandémie ».